Sud de l’Italie

Après Rome, nous décidons de pousser un peu plus au Sud, car à ce qu’on nous a dit, il recèle des trésors cachés, et aussi des surprises gastronomiques et viticoles a ne pas manquer… allez, suivez-nous!

Sorrento, délices de la cote amalphitaine

Surlpombant la baie de Naples avec vue sur le Vésuve que nous ne verrons qu’à travers les nuages, Sorrento est le paradis des nantis italiens. Mais pas que et bien plus, c’est aussi la ville des citronniers et des orangers que l’on voit partout.

Bon vous me direz rien d’exceptionnel. Et bien si, car cette petite ville d’apparence anodine se révèle charmante, avec ses ruelles pavées, son ambiance gentiment estivale, ses attraits gastronomiques, son ambiance détendue. Nous y passons 3 jours, et serions restés plus longtemps pour découvrir la fameuse Capri et ses eaux turquoises…mais le temps est trop capricieux, alors on trace.

Lire la suite Sud de l’Italie

Autriche, passage eclair par Salzburg

Attristes et deja nostalgiques de la Slovenie, oui vraiment, c’est quand meme le temps de partir. Nous voulons rejoindre la Republique tcheque en passant par l’Autriche. Un passage eclair dans ce pays qui nous a permis de rouler au travers de paysages agreables en cette fin de mois de mai bien ensoleillee et de visiter Slazburg.

Mais pas si vite, et pas si facile. Il nous faut deja rentrer dans le pays et franchir deux cols  successifs avec le camion. Et a la descente du dernier col, avec une moyenne de pente a 15 degres sur 10km, une odeur qui prend au nez nous fait nous inquieter.. et la vraiment on panique l’odeur de brule s’intensifie. Ouf, parking d’arret a notre gauche, on stop, on croit que le moteur est en fumee, mais ouf, ce n’est QUE de la fumee qui sort des roues. Nous nous doutons bien a ce moment que les plaquettes sont mortes…. Heureusement pour nous a ce point, nous sommes presque arrives vers ce qui semble une petite ville en bas de la vallee. Arrivee et premier stop oblige donc a St Michael. Pas de chance encore, tous les magasins en ce jeudi 26 mai sont fermes, jour ferie peut-etre? Bingo! Ils « Fete-Dieu ». Dans le village, c’est la fete, tout le monde est en habit traditionnel et boit de la biere. Alors on remet la session garagiste au lendemain, et on finit ce premier jour de poisse par une Grosse Biere ! Voici quelques photos de Saint Michael, de la fete, d’un paysage typique pris sur la route et d’un stop effectue a Werfen pour aller voir une forteresse en hauteur datant du 19eme.

Plus de peur que de mal, seul le liquide de frein etait a vidanger. Soulages apres une heure de reparation, nous repartons en direction de Salzburg dont on nous a dit grand bien. Nous passons deux journees de ballade sympa, a la decouverte du centre historique a l’efigie de Mozart qui est ne ici. C’est aussi la ville des eglises baroques, des jardins Mirabelle et de son palais magique, le tout assez classique, facon Versailles mais moins pompeux que notre cher Louis le 14eme.

 

 

Workaway #2 Croatie, Zivogosce, Luna et Pomalo

Après une matinée sur le bateau et une mer d’huile, nous nous retrouvons sur la cote croate après quelques jours de repos et de playa. Nous nous rendons a Zivogosce, a 50km au sud de Split, sur la riviera de Makarska. Zivogosce est un village de 200 âmes l’hiver (compter 10 000 l’été avec les touristes), c’est la que nous attendent Sofja et Karlo, nos nouveaux hôtes workaway.

Pomalo ! Le mot a connaitre en Croatie

Pomalo ! Voici l’expression synonyme de ces 10 jours passes ici, une expression utilisee quotidiennement pour dire « Traaaaaanquiiille ». Ce workaway a été en effet tranquille pour de multiples raisons…

D’abord car Sofja et Karlo tiennent un bar particulier, le seul ouvert en cette saison, au bord de la promenade du village. Ils le gèrent a deux ce qui leur a malheureusement laisses peu de temps avec nous, mais heureusement pour nous car avons pu profiter pas mal d’eux au bar, a siroter de la bière et a croiser chaque jours les locaux, hauts en couleurs, en histoire et en personnalité, et c’est un euphémisme. Pomalo aussi car nous avons un peu travaillé mais pas beaucoup, peintures extérieures, un peu de placo, peintures intérieures, poses d’etageres. Nos hôtes ont été en tout point accueillants dans ce contexte de boulot, et supers pour nous faire partager leur gout de la vie ici, et de nous faire rencontrer leur amis, et leurs loisirs, plaisirs, et coins secrets. Voici ici les photos avec vue depuis l’appart’ que nous occupons ici, du bar et de notre hôte Sofja :

Souvenir de Croatie, une chienne qui s’appelle Luna

Enfin et surtout, ce workaway a été pleins de surprises car nous y repartons avec un souvenir et pas des moindres. Il s agit de Luna, une adorable chienne que nous avons littéralement rencontrée, vaccinée, et adoptée ! Son histoire : elle errait dans les environs, une jeune fille du coin l’a nourrie, puis sans nouvelles de propriétaires éventuels, a décider de la confier a une fille de Makarska dévouée dans une assoc pour trouver des proprios aux chiens abandonnés : Luna a ainsi été ensuite dans deux familles temporaires ou il semble qu’elle ait été plutôt bien traitée.

Puis c’est la que la vraie histoire intervient. Nous entendons parler de cette assoc’ via une amie locale de notre hôte. Ni une ni deux, nous décidons d aller sur la page facebook de l assoc’, et la, coup de cœur de Claire (qui ne voulait pas de chien dans le van en voyage je le rappelle) sur Luna. Décidons de prendre rdv pour voir la chienne deux jours plus tard. C’est une vraie date a un bar, après laquelle nous décidons de la ramener avec nous, le « pour voir comment ca se passe entre nous ».

Le lendemain, forcément, grosse discussion pour savoir si nous la gardons, mais la messe est dite, le mariage est déjà consommé. … nous décidons de garder Luna ! Deux jours plus tard, nous nous rendons a Split pour la faire vacciner et lui faire faire les papiers. Cette belle histoire d’adoption s achève par une invitation a déjeuner inattendu par la fille de l’assoc, en compagnie de famille et amis. Depuis Luna ne nous quitte pas, nous en fait baver un peu parfois, mais on l’aime. Ses principales caractéristiques sont ses oreilles une pendue l’autre baissée, ce qui au moins signifie qu elle n’écoute pas d’un cote pour laisser ressortir tout de l’autre. Luna a de multiples passions : elle est botaniste et sent toutes les plantes sur son passage, elle aime aussi parler d’une étrange façon et le surnom de Choubaka ou Chowi pour les intimes est vite venu, elle aime ensuite voyager et découvrir tout la faune qu elle ne connaissait pas alors, elle aime chasser les canards et les poules avec ardeur. Bref, un personnage que nous vous présentons ici :

Dalmatie, Dubrovnik et eaux turquoises

Depuis le Monténégro, quelques kms après la frontière et nous voilà à Dubrovnik dans la région de Dalmatie du sud. Nous nous attendons à de nombreux touristes, mais surpris, la Croatie hors juillet et août, c’est plutôt désert, ce qui a des avantages et inconvénients…

Dubrovnik la touristique

DSC02312

Un petit écrin de ville fortifiée sur fond de côte turquoise, nous nous balladons dans la très touristique Dubrovnik. Cette ville recèle de nombreux bijoux d’architecture comme sa t0ur de l’horloge ou ses palais. Dubrovnik était d’ailleurs l’une des dernières villes autonomes avant d’être rattachée à la Croatie. Nombreux restau terrasses et bars, très touristique, donc les prix se ressentent… cette ville a aussi orienté son offre touristique vers les cinéphiles fans de Game of Thrones ou Star Wars qui ont été tournés ici. Nous avons profité de l’ambiance une demi journée, mais pour pousser plus loin la visite ici (ballade sur les remparts, visite de monastères…) il faut ouvrir son portefeuille…alors décidons d’aller direct vers les plages cartes postales qui font tant rêvé quand on pense à ce pays.

Lire la suite Dalmatie, Dubrovnik et eaux turquoises

7 jours et des surprises au Montenegro

Apres un mois et demi au pays des spaghettis, et avons pris le ferry depuis la ville de Bari dans les Pouilles en Italie jusqu a Bar au Montenegro. Ce sera un embarquement long avec plusieurs controles et fouilles du camion, tous sont curieux de voir notre amenagement interieur, hum ! Depart a 22h et arrivee a Bar au Montenero a 7h30, apres peu de sommeil, mal au fesses mais la joie d’etre las bas !

De Bar a Budva, la cote adriatique montenegrene

Dotee d’un paysage tres contraste, le Montenegro offre un littoral adriatique interessant avec en retrait de la cote de nombreux monasteres orthodoxes du 12eme au 16eme siecle, et des montagnes arides qui s effondrent dans des eaux ayur et turquoises. Les stations balneaires y sont encore peu developpees, sauf dans certains coins comme Sveti Stefan et Budva, que les annees 90 et son lot de stars internationales y ont trouver refuge a l abri des regards indiscrets. Vous offrons ici quelques beaux souvenirs des ballades dans ces differents villages, du Sud au Nord a commencer par Petrovac, Sveti Stefan, et enfin Budva et sa vieille ville.

Lire la suite 7 jours et des surprises au Montenegro

Workaway #1 Italie

Durant ce voyage nous souhaitions meler l’utile a l’agréable, et faire du volontariat pour aller à la rencontre des personnes, partager des moments de vies, mettre la main à la patte et apprendre dans différents domaines (habitat, maraichage, elevage, …), pour prendre le temps en dehors des sentiers battus. L’occasion enfin de laisser le camion tranquille, et de retrouver un peu de calme, de stable, et de confort.

Plusieurs systèmes existent comme le wwoofing (réseau mondial pour le volontariat dans des fermes en agriculture biologique) et aussi comme workaway (personnes ou avec des projets divers accueillant des volontaires pour aide à la ferme, construction ou rénovation, aide dans des gites, auberges, garde d’animaux…).

Pour cette première expérience en Italie, nous avons été de l’avant avec workaway, aprés la classique inscription, création de notre profil et la cotisation annuelle pour l’accès à  la liste des hotes par pays. Quelle chance ! Nous avons été acceptés et accueillis par un couple d’anglais, hote de workaway experimentes puisqu’ils ont accueilli déjà une quarantaine de personne. Ils habitent près d’Ostuni depuis une dizaine d’années et vivent aussi grace à la location saisonnière d’un Trullo qu’ils ont restaurés.

Petit tour d’horizon  de cette expérience workaway dans les Pouilles :

Leur lieu de vie : un lamia, habitat typique mais plus récent que les Trullo dans les Pouilles, sur environ 1Ha, complétement rénové pour ètre autonome énergétiquement (panneaux solaires pour électricité et chauffage de l’eau,puit creusé pour l’alimentation cuisine, récupération de l’eau de pluie pour le sanitaire, four à pizza, poele à bois qui chauffe l’eau…)

Lire la suite Workaway #1 Italie