Sud de l’Italie

Après Rome, nous décidons de pousser un peu plus au Sud, car à ce qu’on nous a dit, il recèle des trésors cachés, et aussi des surprises gastronomiques et viticoles a ne pas manquer… allez, suivez-nous!

Sorrento, délices de la cote amalphitaine

Surlpombant la baie de Naples avec vue sur le Vésuve que nous ne verrons qu’à travers les nuages, Sorrento est le paradis des nantis italiens. Mais pas que et bien plus, c’est aussi la ville des citronniers et des orangers que l’on voit partout.

Bon vous me direz rien d’exceptionnel. Et bien si, car cette petite ville d’apparence anodine se révèle charmante, avec ses ruelles pavées, son ambiance gentiment estivale, ses attraits gastronomiques, son ambiance détendue. Nous y passons 3 jours, et serions restés plus longtemps pour découvrir la fameuse Capri et ses eaux turquoises…mais le temps est trop capricieux, alors on trace.

Matera, carrefour de l’histoire, merveilles de l’Homme !

Fraichement nominée pour etre la capitale européenne de la culture en 2019, Matera est pourtant loin de figurer dans le top 10 des villes « à visiter » en Italie… et pourtant ! Nous passons 3 jours dans cette ville de Basicalata, un ravissement d’un bout a l’autre.

Matera a été littéralement evacuée pour cause sanitaire  à la fin des années 50 tant le surpeuplement de ses habitations d’apparence « troglodite ». Saviez-vous que c’est là que le film très controversé la Passion du Christ de Mel Gibson a été tourné ?  Personne ne s’en vante ici car l’amalgame peut etre trop facile pour confondre les habitants avec des vulgaires paysans.

Avec le déplacement de la population, c’est tout un habitat ancestral qui s’est perdu et la nouvelle ville contraste et parait insipide. Fort heureusement, les Sassi, quartiers d’habitats typiques de materas, sont en restauration, et surtout dingues à parcourir.

Journée de promenade dans les gorges qui ont été aménagées et surplombent les Sassi, elles rejoignent le Parc della Murgia Materana, avec vue saisisante sur le Ville. Ce parc est découpé de gorges et falaises plongeantes et doté de plaines que balaient un vent un peu mystique, faisant écho aux nombreuses églises rupestres qu’il abrite et que l’on découvre au gré des sentiers balisés. On peut voir et entrer dans ces grottes, parfois tapissées de peintures millénaires d’une chrétienté alors très présente.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alberobello et Ostuni, cités blanches des Pouilles

Nous rejoignons la région des Pouilles, le « talon de l’Italie » et profitons de quelques jours de visites avant notre premier « workaway ». Un premier stop à Alberobello, la ville touristique pour découvrir l’architecture typique des maison « Trullo », très concentrées ici. Cela ressemble à un village de conte :

En fait, on peut voir des Trullo qui s’étendent dans toutes les campagnes et villes allant d’Alberobello jusqu’à Ostuni. C’est un coin magnifique ou les oliviers sont partout, et tranchent avec la terre marron orange si fertile rendant les Pouilles tres attractive pour cultiver la terre, transformer les olives…

Ostuni enfin est la Cité blanche des Pouilles et fait penser à un décor grec sur fond de mer adriatique à seulement 6 km. Nous y passons deux jours à acheter de l’huile d’olive, à flaner, à profiter de la cote pour une ballade à vélo en bord de la mer :

 

 

 

 

Publicités

Une réflexion sur « Sud de l’Italie »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s